Focal-JmLab Chorus 706 S vs Chorus 715

Rédigez une fiche de présentation détaillée d'enceintes acoustiques de votre choix
(Photos, caractéristiques et appréciation personnelle de ce matériel)
Règles du forum
Consultez les règles spécifiques aux rédactions des fiches "Matériel" en cliquant sur ce lien
Répondre
En ligne
Avatar du membre
Bruno
Messages : 221
Enregistré le : lun. 19 oct. 2015 11:35
Localisation : Bretagne

Focal-JmLab Chorus 706 S vs Chorus 715

Message par Bruno » lun. 26 juin 2017 19:42

Match Chorus 715-706S - GB (ps).jpg
Il peut paraître étonnant au premier abord de comparer deux enceintes de formats différents, une colonne (la Chorus 715) et une compacte (Chorus 706 S), car on n’en attend pas exactement le même résultat, notamment en matière de niveaux et de profondeurs de graves. Et pourtant… Certaines colonnes ont des graves pour le moins défaillants (une certaine B&W CM7 par exemple…), alors que ce n’est pas le cas de certaines enceintes compactes ou « bibliothèques ». Et le fait que l’image de marque de Focal-JmLab se soit forgée dès la création de l’entreprise au début des années 80, par ses petits modèles à l’ampleur incroyable, permet de penser que l’on peut mettre en compétition deux modèles aussi dissemblables.

Matériel utilisé pour ce test : ampli Technics SE-A 900 S ; préampli Technics SU-C 800 ; platine CD Technics SL-PS 900 ; platine vinyle Technics SL-1200 MK2 ; cellule Technics EPC-100 CMK2.

Disques utilisés : Partita BWV 1004 de Bach (33 trs d’essai Technics SFC-TR100) ; Concerto de Varsovie d’Addinsell (Decca 2016 – « Love story » - G. Sutherland/V. Lisitsa) ; Murder on the Orient Express (Decca 2016 – « Love story » - G. Sutherland/V. Lisitsa) ; Wagner : Le vaisseau fantôme, « Die frist ist um » (DG 1996 – Bryn Terfel , baryton - Metropolitan opera orchestra, James Levine) ; Camille Saint-Saëns « Symphonie n°3 » avec orgue (Decca 1985 – Orch. Symphonique de San Francisco, Edo de Waart) ; Nicole Croisille « Jazzille » (Ades – 1987) ; George Strait « Easy come, easy go » (MCA Records – 1993) ; Harry Connick Jr « France, I wish you love (Columbia - 1993).

Les deux compétitrices

Chorus 715
Chorus 715 - GB (ps 2).jpg
Au début des années 2000, JmLab a refondu l’ensemble de ses gammes, à commencer par les Chorus qui offraient à l’amateur de home-cinéma de quoi bien s’équiper pour un budget assez modéré. Des trois colonnes proposées, la Chorus 715 se trouve située entre la deux voies Chorus 710, et la trois voies à quatre HP Chorus 725.
La 715, elle, est équipée de trois transducteurs : un tweeter titane de 2,5 cm, et deux 16,5 Polyglass, chargés dans le même coffret, l’un se chargeant des basses jusqu’à 350 hz, et l’autre des basses et des mediums (jusqu’à 2400 hz), ce qui en fait une deux voies et demi. Ce choix de confier les graves à deux boomers n’est pas anodin, ni sans conséquences, on le verra plus loin.

Caractéristiques
Dimensions (HxLxP) : 93x20x27 cm
Haut-parleurs : 1 grave 16,5 cm Polyglass ; 1 grave-médium 16,5 cm Polyglass ; tweeter dôme inversé en titane traité de 2,5 cm ; basse-reflex avant ; bicablage possible ; fréquence de coupure 2400 hz.
Bande passante : 49 à 22 000 hz
Rendement : 91,5 db
Impédance : 8 ohms (minimum 3,4 ohms)
Puissance admissible : 125 w
Poids : 14,3 kg


Chorus 706 S
Chorus 706 S - GB.jpg
En 2003, la série S remplaçait la précédente gamme de Chorus (à ne pas confondre avec les nouveaux modèles qui portent les mêmes références que celle de 2000… Focal disposait pourtant encore de quelques lettres pour les dissocier !). La 706 S était le second modèle de la gamme en terme de prix et de gabarit. Equipée d’un tout nouveau tweeter en alliage de magnésium/aluminium montant jusqu’à 28 khz, et d’un nouveau boomer Polyglass de 16,5 cm, ainsi que d’un filtre grandement amélioré (notamment au niveau de la mise en phase des HP), la nouvelle Chorus 706 S n’a rien à voir avec le modèle qu’elle remplace. La présentation fait nettement plus haut de gamme, et le tarif mesuré de 400 euros faisait d’elle une excellente affaire.

Caractéristiques
Dimensions (HxLxP) : 37x22x25 cm
Haut-parleurs : 1 grave-médium 16,5 cm Polyglass; tweeter dôme inversé en alliage d’aluminium/magnésium 2,5 cm ; bass-reflex avant ; fréquence de coupure 2400 hz ; bicablage possible.
Bande passante : 55 à 28 000 hz
Rendement : 90 db
Impédance : 8 ohms (minimum 3,6 ohms)
Puissance admissible : 80 w
Poids : 6,8 kg


Ecoutes comparatives

La Partita de Bach qui a servi pour la première écoute des deux paires d’enceintes, se trouve sur un 33 trs d’essai livré avec la cellule Technics EPC-100 CMK2. Il s’agit donc d’une gravure aux petits oignons, présentant un orchestre vaste où chaque pupitre est placé avec précision dans l’espace, le tout dans une acoustique à la réverbération modérée (contrairement à la mode actuelle des enregistrements de musique baroque qui sont noyés dans la réverbération excessive d’une nef de cathédrale…).
Chorus 715. Dès les premières notes, on sent que les colonnes JmLab ne manquent pas de coffre et en ont sous le pied… La force et l’ampleur dont elles font montre, n’exclut toutefois en rien de la finesse, et une grande richesse de timbres. Les instruments sont localisés en largeur et profondeur, et chaque pupitre est aisément localisable. Une légère surenchère du haut-grave donne du corps à l’orchestre qui semble plus gros que sur les Chorus 706 S qui ont, de leur côté, un léger avantage en ce qui concerne la finesse.
Chorus 706 S. Sur les « petites » Chorus, l’ensemble instrumental s’étale certes un peu moins en largeur, mais la « scène sonore » est tout à fait crédible. La basse continue est bien présente, nette, et malgré l’ampleur et la profondeur plus mesurées que sur les 715, elle donne suffisamment de corps à l’orchestre. La réverbération est là aussi légère ; on ne note ici encore aucune brillance sur les violons.


Le Concerto de Varsovie est la musique d’un film anglais de 1941 composée par Richard Addinsell. Il s’agit ici d’un enregistrement Decca de 2016, interprété par Valentina Lisitsa au piano, et par Le BBC Concert orchestra que dirige Gavin Sutherland.
Chorus 715. Dès les premières mesures, les percussions tapent fort. L’orchestre est ample et remplit complètement la salle d’écoute. Le Steinway est large, très lisible. Le haut-grave légèrement souligné donne beaucoup de corps aux altos, violoncelles et au piano. Les basses descendent très bas, sont tendues, n’ont aucune tendance à baver ou traîner.
Chorus 706 S. Plus petites en termes de taille et équipées d’un seul hp de grave-médium, les 706 S n’ont pas le même impact que les 715 sur les percussions du début. L’orchestre semble un peu plus resserré, mais légèrement plus profond. Les timbres sont beaux, tout en légèreté, malgré un grave qui descend moins bas. Le Steinway sonne un peu clair ; le jeu de la pianiste semble plus léger, comme si elle jouait avec moins de force, donnant de ce fait un sentiment de plus grande virtuosité… La dynamique est très bonne.


La seconde piste de cet album intitulé « Love story », est la partition du film « Le crime de l’Orient Express », composé par Richard Rodney Bennett.
Chorus 715. Là encore, l’ampleur des 715 donne l’impression que l’orchestre s’étale d’un coin à l’autre de la pièce (plus de 6 mètres !), et paraît également assez profond. Les basses sont nettes et généreuses (mais pas jusqu’à l’excès). On note beaucoup de présence et de vie. Le jeu de la batterie est très incarné, chaque fût étant frappé avec une belle énergie. En fait, tout semble joué avec plus de muscles que sur la 706 S.
706 S. Ces dernières proposent une autre vision de la partition, plus en nuances, ou plutôt, en légèreté (les 715 sont nuancées et ne manquent pas de finesses). La caisse claire semble être caressée, le jeu du batteur moins appuyé. On remarque aussi deux petites « stridences » furtives sur deux notes du piano (effet que l’on ne retrouve pas sur les 715). Mais la scène sonore est assez large et profonde, la contrebasse nette et légère.


Le baryton-dramatique gallois Bryn Terfel est capable d’aborder une grande variété de rôles du répertoire, même ceux nécessitant une voix plus légère… ce qui n’est pas le cas du morceau sélectionné, un extrait du Vaisseau fantôme de Wagner, qui nécessite une voix à la fois puissante et sombre.
Chorus 715. Sur les colonnes JMLab, Bryn Terfel semble à son aise. Sa voix riche en harmoniques graves trouve ici un terrain d’expression que les 706 S ne peuvent réellement lui offrir. La tension du baryton est palpable (il ne s’agit pas ici de chanter une mélodie… mais un opéra de Wagner !). La voix du Gallois a beaucoup de présence, de vie, de pêche. Les sifflantes ne se détachent pas. Les percussions de l’orchestre sont puissantes ; l’ensemble sombre à souhait, très ample, dynamique, sans effet de projections. Les tutti sont nets et puissants.
Chorus 706 S. Sur les « bibliothèques » Focal-JmLab, l’orchestre possède une noirceur de bon aloi, même si on ne retrouve pas l’ampleur des 715. Malgré leur puissance mesurée, les percussions conservent une certaine crédibilité, tout comme la scène du théâtre qui paraît plus petite. La voix de Bryn Terfel a un peu perdu en tensions, semble plus légère, quelques harmoniques graves en moins. Mais l’ensemble orchestre-baryton reste intelligible en toutes circonstances, et donne l’impression d’assister à une représentation live de ce Wagner, vu toutefois du 2e balcon d’un théâtre à l’italienne…


La symphonie n°3 de Saint-Saëns est assez atypique, par la présence notamment d’un orgue et d’un piano. Cet enregistrement de 1985 dirigé par Edo de Waart n’a pas pris une ride, et propose (en plus d’une interprétation de haut niveau rendant honneur à la poésie et la fantaisie du compositeur) une scène large, profonde, une belle dynamique, des basses abyssales, et une belle couleur d’orchestre.
Chorus 715. L’orchestre est plus sombre que sur les 706 S, notamment sur les violoncelles et contrebasses du début, plus ample aussi, et plus large. Il ne semble pas y avoir la moindre contrainte dynamique. Les timbres sont à la fois naturels et possèdent beaucoup de corps. L’orgue est assez puissant, ses réverbérations sont nettes et ne bavent pas. Un peu plus d’assise dans le grave aurait sans doute été souhaitable pour que l’on ait la réelle impression d’y être, mais bon… Mais les tutti accompagnés de l’orgue restent propres en toute circonstance. Le rendu des instruments à vent sur les piano et mezzo-forte est plutôt subtil et fin.
Chorus 706 S. Malgré la masse orchestrale plutôt imposante, les 706 S s’en sortent bien, et ne deviennent pas brouillonnes. Les pupitres sont aisément localisables, les timbres bien que plus légers que sur les 715, sont assez naturels, et en aucun cas colorés. L’orgue a perdu un peu de sa puissance et de sa profondeur. Mais il reste net, tout comme les tutti. Le piano est joué avec un doigté plus délicat, un peu comme si le pianiste effleurait les touches. Malgré sa petite taille et son équipement, cette Chorus 706 S reste souveraine en toute circonstance, sans cafouillage.

Nicole Croisille, plus connue pour ses succès des années 70 que pour ses talents de chanteuse de jazz, sortait en 1987, un album intitulé « Jazzille ». Constitué de standards américains, cet enregistrement présente (en plus d’une qualité vocale exceptionnelle en France…), une excellente dynamique, et un bon mixage. Un extrait a servi à tester les enceintes : « Alright, okay, you win ».
Chorus 715. Les impacts de batterie sont rendus avec force. Chaque note des musiciens est parfaitement lisible, et on suit parfaitement le jeu de chaque interprète. Le morceau est très spectaculaire (sans être caricatural pour autant). La voix de Nicole Croisille est un peu en retrait, mais parfaitement localisable et compréhensible.
Chorus 706 S. La voix de la chanteuse de jazz ne présente pas la moindre agressivité, même sur les aigus. Le son est globalement vivant, la dynamique très bonne, malgré des impacts plus retenus de la batterie. La contrebasse est plus légère, et descend moins bas qu’avec les 715.


George Strait, bien que quasiment inconnu en France, fait une remarquable carrière aux Etats-Unis depuis 1980. Il est l’un des plus gros vendeurs de disques country (près de 80 millions d’albums !), remplit des stades de plusieurs dizaines de milliers de spectateurs à chaque date, et détient le record de récompenses (meilleur album, meilleure chanson, « entertainer of the year » etc etc) toutes catégories confondues… ayant ainsi surpassé Elvis Presley ou les Beattles sur ce sujet. Il a même placé l’un de ses albums devant Michael Jackson deux mois après la mort de ce dernier qui était classé 1er au bilboard 200 (avant de se retrouver 2d à cause du gars George !). Mais nous ne sommes pas ici pour évoquer de la carrière du King of country. L’album « Easy come, easy go » présente une belle qualité de mixage, au son ample et bien défini.
Chorus 715. Sur le dernier morceau de l’album, « We must be lovin’ right », la voix de baryton léger a une belle présence, pour ne pas dire prestance, située au centre et débordant largement à gauche et à droite, avec beaucoup de relief. La basse est nette, profonde, très lisible, sans raideur. Le rythme est bien marqué et donne envie de taper du pied. Le piano du milieu du morceau, battu à 2/4, alors que le reste de l’orchestre continue à jouer sur sa lancée à 4/4 (ce qui donne un effet très particulier à la partition !) a une belle sonorité et une belle présence. Sur le morceau « Easy come, easy go », la scène est large, plus spectaculaire que sur les 706 S, plus ample. Les impacts de la caisse claire sont presque foudroyants. La finesse est de mise. Les graves tendus, profonds, nets.
706 S. Sur « We must be lovin’ right », même si l’ampleur générale a quelque peu diminué, et si le piano est devenu un peu plus clair, le morceau conserve une belle dynamique, et une belle image. La basse est plus courte, plus effacée, mais reste nette et tendue. Sur « Easy come, easy go », la scène sonore, bien qu’un peu réduite, reste assez large. Le morceau est vivant sans en rajouter. Tout semble léger, aérien, fin, classe…

Harry Connick Jr, avant d’axer sa carrière vers le cinéma, a sorti un certain nombre d’albums de jazz et de blues, dont cet excellent « France, I wish you love » qui lui valut au début des années 90, l’envieux surnom de « nouveau Sinatra ». Une piste de ce cd a servi à tester les deux paires de Focal-JmLab, « It’s alright with me », pour la variété d’instruments qu’il propose, et pour sa dynamique phénoménale.
Chorus 715. Sur les colonnes, la scène sonore est grandiose. Les percussions tapent fort, les impacts sont puissants, le jeu de la caisse claire est très varié, les résonnances très différenciées. Chaque note de la guitare est précise, la ligne mélodique reconnaissable, et en aucun cas on a une impression de note glissante continue (contrairement à certaines enceintes…).
Chorus 706 S. Tout comme la 715, la guitare, malgré le jeu très rapide, ne présente pas un effet de « glissando », chaque note étant différenciée. Le jeu sur les fûts de la batterie est très net, les résonnances de la caisse claire très variées (peut-être un peu moins que sur les 715… et encore). La contrebasse, bien qu’un peu atténuée, frappe assez fort malgré tout. La dynamique est bonne, et le morceau très vivant. La voix d’Harry Connick est plus légère que sur les 715, a moins de « gras », et la scène a un peu rétréci.


Conclusions
Chorus 706 S. Malgré leur taille réduite, les « petites » Focal-JmLab restent souveraines en toute circonstance. Rien ne leur fait peur. Même pas de devoir retranscrire un orchestre symphonique accompagné d’un grand orgue. Beaucoup d’enceintes, même de taille ô combien plus généreuse, s’y seraient cassé les dents. Malgré leur manque de réelle assise dans le grave, ces derniers restent propres, tendus, et somme toute présents. La scène sonore est certes moins large que celle des Chorus 715, mais reste malgré tout crédible. La finesse d’analyse générale en fait une enceinte apte à tout reproduire, pour peu que les électroniques et les enregistrements suivent.
Chorus 715. Malgré leur légère surenchère dans le haut-grave, le message que délivre la Chorus 715, reste intelligible, et ne parait jamais brouillé. Jazz, orchestre symphonique, country… les colonnes JmLab font montre d’une ampleur et d’une force souveraines. Ceci ne lui empêchant pas de jouer la musique avec finesse, les timbres restant toujours très propres et réalistes.


Qui a gagné ce comparatif vous demanderez-vous ? Difficile de répondre. Si votre pièce d’écoute est vaste, nul doute que la 715 sera plus adaptée. Si votre pièce fait moins de 20 m2, par contre, il y a bataille (que celui qui a rajouté « et Fontaille » sorte tout de suite)…. Ni l’une ni l’autre ne peut décevoir. Elles sont faites du même bois (enfin… médium…) : elles peuvent tout jouer, et déjouer tous les pièges que certains enregistrements peuvent tendre. Si vous préférez l’ampleur, la 715 est faite pour vous. Si vous préférez la douceur et les basses un peu contenues, la 706 S vous tend les bras.
Chorus 715 - GB (ps).jpg
Chorus 706 S Tweeter - GB (ps).jpg

Le saint
Messages : 52
Enregistré le : lun. 16 janv. 2017 19:30

Re: Focal-JmLab Chorus 706 S vs Chorus 715

Message par Le saint » mer. 28 juin 2017 06:59

Bravo et merci pour ce comparatif de qualité et les Photos qui l'accompagne.

En ligne
Avatar du membre
Bruno
Messages : 221
Enregistré le : lun. 19 oct. 2015 11:35
Localisation : Bretagne

Re: Focal-JmLab Chorus 706 S vs Chorus 715

Message par Bruno » mer. 28 juin 2017 10:02

Merci à toi Le Saint !
Désolé toutefois pour les quelques fautes de frappe et de syntaxe (je devrais peut-être me relire avec plus d'attention avant de d'appuyer sur l'icone "envoyer" !).

Avatar du membre
nitroxlesage
Contributeur 2015/17/18
Contributeur 2015/17/18
Messages : 2514
Enregistré le : sam. 26 sept. 2015 19:17

Re: Focal-JmLab Chorus 706 S vs Chorus 715

Message par nitroxlesage » jeu. 28 sept. 2017 18:29

alors çà c'est rigolo !

Deux enceintes que j'avais couplé avec un home ciné NAD , il y a "longtemps" ...

J'ai donné les 706S a un pote qui les utilise dans sa chambre conjointement avec une micro chaine DENON : il en est ravi. :genial:

J'ai revendu les 715 après m'être bien lassé du HC ;puis , j'ai toujours eu du mal avec cette série de tweeter :ic47:

ah ! que de souvenir :chaud:

:salut:
Il faut quand même faire attention à ce qu'on écrit, ne pas amplifier par des propos mal contrôlés les différences que l'on entend.
T.007

En ligne
Avatar du membre
Bruno
Messages : 221
Enregistré le : lun. 19 oct. 2015 11:35
Localisation : Bretagne

Re: Focal-JmLab Chorus 706 S vs Chorus 715

Message par Bruno » jeu. 28 sept. 2017 18:53

nitroxlesage a écrit :alors çà c'est rigolo !

Deux enceintes que j'avais couplé avec un home ciné NAD , il y a "longtemps" ...

J'ai donné les 706S a un pote qui les utilise dans sa chambre conjointement avec une micro chaine DENON : il en est ravi. :genial:

J'ai revendu les 715 après m'être bien lassé du HC ;puis , j'ai toujours eu du mal avec cette série de tweeter :ic47:

ah ! que de souvenir :chaud:

:salut:
Merci d'avoir lu ce comparatif et de ton commentaire!
Après, tout dépend des électroniques qui étaient derrière...

Avatar du membre
nitroxlesage
Contributeur 2015/17/18
Contributeur 2015/17/18
Messages : 2514
Enregistré le : sam. 26 sept. 2015 19:17

Re: Focal-JmLab Chorus 706 S vs Chorus 715

Message par nitroxlesage » ven. 29 sept. 2017 10:46

Bruno a écrit :
nitroxlesage a écrit :alors çà c'est rigolo !

Deux enceintes que j'avais couplé avec un home ciné NAD , il y a "longtemps" ...

J'ai donné les 706S a un pote qui les utilise dans sa chambre conjointement avec une micro chaine DENON : il en est ravi. :genial:

J'ai revendu les 715 après m'être bien lassé du HC ;puis , j'ai toujours eu du mal avec cette série de tweeter :ic47:

ah ! que de souvenir :chaud:

:salut:
Merci d'avoir lu ce comparatif et de ton commentaire!
Après, tout dépend des électroniques qui étaient derrière...
J'ai tout essayé dessus

Tube , transistor intégré ou bloc , bloc de sono :gnark: , intégré HC .
Je regrette , mais les Chorus 715 étaient parfaites pour du Home Ciné ; quand à restituer les nuances musicales , j'ai trouvé mon bonheur ailleurs . :ic47:

Mais je reconnais aux 715 leur excellent rapport qualité prix.

je vais tenter de retrouver une photo de l'install , c'est pas gagné :ic47: :chaud:

cdt.
Il faut quand même faire attention à ce qu'on écrit, ne pas amplifier par des propos mal contrôlés les différences que l'on entend.
T.007

En ligne
Avatar du membre
Lorenzo
Contributeur 2015/16/17/18
Contributeur 2015/16/17/18
Messages : 2580
Enregistré le : lun. 28 sept. 2015 23:52
Localisation : Manche

Re: Focal-JmLab Chorus 706 S vs Chorus 715

Message par Lorenzo » ven. 29 sept. 2017 13:18

:salut:
Bravo pour ce CR de présentation et de ressenti.. :genial:

Un très bel effort dans la mise en page et des photos bien soignées, ce qui rend la lecture bien agréable (si seulement ça pouvait faire école... :calme: )

Pour en revenir au colonnes citées, j'ai failli en acheter une paire à leur sortie (en 1998) avant de me tourner sur une paire de Profil 77 qui étaient en promo chez le serpent. :monpote:
1 : Rotel, Loftin Replica, Cambridge, Klipsch - 2 : Accuphase, Onkyo, Ditton
3 : Rotel, Sony, Pioneer HPM - 4 : Hitachi, Pathé Marconi, Chario


2.21 GigaWatts.. Nom de Zeus !!

Avatar du membre
nitroxlesage
Contributeur 2015/17/18
Contributeur 2015/17/18
Messages : 2514
Enregistré le : sam. 26 sept. 2015 19:17

Re: Focal-JmLab Chorus 706 S vs Chorus 715

Message par nitroxlesage » ven. 29 sept. 2017 17:18

Je possède aussi le cd "Jazzille" ,quasi introuvable ;; le morceau "Salt Peneats" final est sympa aussi : les musiciens qui ont participé à cet album sont des pointures de studio et cela s’entends !

Cdt.
Il faut quand même faire attention à ce qu'on écrit, ne pas amplifier par des propos mal contrôlés les différences que l'on entend.
T.007

Avatar du membre
nitroxlesage
Contributeur 2015/17/18
Contributeur 2015/17/18
Messages : 2514
Enregistré le : sam. 26 sept. 2015 19:17

Re: Focal-JmLab Chorus 706 S vs Chorus 715

Message par nitroxlesage » ven. 29 sept. 2017 17:51

:ic47: lire : salt PeAnUts
Il faut quand même faire attention à ce qu'on écrit, ne pas amplifier par des propos mal contrôlés les différences que l'on entend.
T.007

Avatar du membre
TDS
Contributeur 2015/16/17/18
Contributeur 2015/16/17/18
Messages : 5377
Enregistré le : sam. 26 sept. 2015 17:34
Localisation : Wallifornie

Re: Focal-JmLab Chorus 706 S vs Chorus 715

Message par TDS » ven. 29 sept. 2017 20:29

Très bien ficelé ce compte-rendu ! beau travail.
Merci !
6 241 509 629 152 650 000 charges élémentaires par seconde
Rejoins le côté obscur du forum, on a des cookies.

En ligne
Avatar du membre
Bruno
Messages : 221
Enregistré le : lun. 19 oct. 2015 11:35
Localisation : Bretagne

Re: Focal-JmLab Chorus 706 S vs Chorus 715

Message par Bruno » ven. 29 sept. 2017 23:52

Merci à vous, TDS, Lorenzo, Nitroxlesage, et Le Saint pour vos encouragements ! C'est cool...

En ligne
Avatar du membre
Bruno
Messages : 221
Enregistré le : lun. 19 oct. 2015 11:35
Localisation : Bretagne

Re: Focal-JmLab Chorus 706 S vs Chorus 715

Message par Bruno » sam. 30 sept. 2017 12:50

nitroxlesage a écrit :
Bruno a écrit :
nitroxlesage a écrit : Tube , transistor intégré ou bloc , bloc de sono :gnark: , intégré HC .
Je regrette , mais les Chorus 715 étaient parfaites pour du Home Ciné ; quand à restituer les nuances musicales , j'ai trouvé mon bonheur ailleurs . :ic47:
.
Je n'ai peut-être pas les mêmes oreilles que toi... Tant que les nuances PPP à FFF sont respectées... et qu'un Steinway ne sonne pas de la même façon qu'on Bösendorfer, ou qu'un Yamaha (je déteste)... Et tant qu'un baryton dramatique n'a pas le même timbre qu'un baryton central... Ce que me permet de distinguer ces pauvres Chorus 715, associées à un malheureux ensemble Technics SE-A900/SU-C800, et à un triste lecteur SL-PS900...C'est fou ce que du matériel style "boombox" peut offrir ! :drole:

En ligne
Avatar du membre
Bruno
Messages : 221
Enregistré le : lun. 19 oct. 2015 11:35
Localisation : Bretagne

Re: Focal-JmLab Chorus 706 S vs Chorus 715

Message par Bruno » lun. 2 oct. 2017 17:47

TDS a écrit :Très bien ficelé ce compte-rendu ! beau travail.
Merci !
Merci TDS ! J'ai toujours aimé faire des comparatifs. En essayant de rester le plus objectif possible (j'en ai posté un sur le forum il y a un moment, où je comparais une ampli Onkyo Integra et un ensemble Technics SE-A900/SU-C800. Et j'ai été surpris par le résultat, pensant à priori que l'Onkyo était nettement meilleur... Au final, l'Integra était surpassé sur tous les critères...).

En ligne
Avatar du membre
Bruno
Messages : 221
Enregistré le : lun. 19 oct. 2015 11:35
Localisation : Bretagne

Re: Focal-JmLab Chorus 706 S vs Chorus 715

Message par Bruno » lun. 2 oct. 2017 17:49

Lorenzo a écrit ::salut:
Bravo pour ce CR de présentation et de ressenti.. :genial:

Un très bel effort dans la mise en page et des photos bien soignées, ce qui rend la lecture bien agréable (si seulement ça pouvait faire école... :calme: )

Pour en revenir au colonnes citées, j'ai failli en acheter une paire à leur sortie (en 1998) avant de me tourner sur une paire de Profil 77 qui étaient en promo chez le serpent. :monpote:
Merci Lorenzo ! Je fais ce que je peux...
Concernant les Profil 77, je les ai aussi beaucoup aimées à l'époque où elles sont sorties. Leur rapport qualité/prix était excellent. Elles m'ont laissé un bon souvenir.

tontonsioul
Messages : 193
Enregistré le : jeu. 31 déc. 2015 17:10

Re: Focal-JmLab Chorus 706 S vs Chorus 715

Message par tontonsioul » jeu. 26 oct. 2017 22:39

Très complet ce CR.
Pour ma part j ai une bonne partie de cette gamme, a savoir 2 x chorus 725 + 2 x chorus 715 + centrale chorus 700 + le caisson sw 700.

C est vraiment bien pour du H.C, très réactif!
Après en hifi la 725 et quand même mieux que la 715.

Le problème c est qui il y a toujours mieux....etc,d ou l intérêt d un essai comparatif objectif.
Il est vrai que comparer des colones a des biblios pourrais sembler «bizarre»,mais non cela démontre qu elles peuvent etres destinées a des lieux d écoutes différents(chambre,salon + ou - grand,...)donc on une raison d être....
monte le son tonton :cool:

En ligne
Avatar du membre
Bruno
Messages : 221
Enregistré le : lun. 19 oct. 2015 11:35
Localisation : Bretagne

Re: Focal-JmLab Chorus 706 S vs Chorus 715

Message par Bruno » ven. 27 oct. 2017 12:59

tontonsioul a écrit :Très complet ce CR.
Pour ma part j ai une bonne partie de cette gamme, a savoir 2 x chorus 725 + 2 x chorus 715 + centrale chorus 700 + le caisson sw 700.

C est vraiment bien pour du H.C, très réactif!
Après en hifi la 725 et quand même mieux que la 715.

Le problème c est qui il y a toujours mieux....etc,d ou l intérêt d un essai comparatif objectif.
Il est vrai que comparer des colones a des biblios pourrais sembler «bizarre»,mais non cela démontre qu elles peuvent etres destinées a des lieux d écoutes différents(chambre,salon + ou - grand,...)donc on une raison d être....
Salut Tontonsioul. Bien sûr qu'il y a toujours mieux... mais aussi nettement pire et pour des tarifs délirants.
Une remarque en passant, si j'aime m'amuser à faire des comparatifs, j'aime surtout écouter de la musique, fonction 1ère de tout cet appareillage. Si on analyse un tant soit peu la façon avec laquelle on écoute, on arrive à la conclusion que l'on compense pour avoir l'illusion d'entendre un orchestre, un chanteur, etc. Avec le radio-cd que j'ai dans ma salle de bain, je sais facilement si j'ai à faire à un Bösenderfer ou un Steinway. Si par contre je me pose la question de savoir ce que j'entends en réalité, la réponse est sans appel : un piano numérique... :couac:

tontonsioul
Messages : 193
Enregistré le : jeu. 31 déc. 2015 17:10

Re: Focal-JmLab Chorus 706 S vs Chorus 715

Message par tontonsioul » ven. 27 oct. 2017 21:57

Si je peux me permettre,le prochain CR tu devrais le faire dans la salle de bain :couac:

Non mais je suis d accord avec toi, je suis aussi un grand fan de musique, dans ma salle de bain j ai un bonne enceinte sans fil qui marche pas mal d ailleurs via mon smartphone.(pas très vintage pour le coup)

Bon je vais a la douche :couac: :couac:
monte le son tonton :cool:

En ligne
Avatar du membre
Bruno
Messages : 221
Enregistré le : lun. 19 oct. 2015 11:35
Localisation : Bretagne

Re: Focal-JmLab Chorus 706 S vs Chorus 715

Message par Bruno » lun. 30 oct. 2017 15:25

Prochain CR dans la salle de bain... pas mal comme idée. Ca risque d'être difficile avec des Grande Utopia vs Magellan Grand Concert... Mais bon, avec une bonne scie, des litres de colle et un chausse-pieds géant, ça peut le faire ! :icon_frenchy:

tontonsioul
Messages : 193
Enregistré le : jeu. 31 déc. 2015 17:10

Re: Focal-JmLab Chorus 706 S vs Chorus 715

Message par tontonsioul » lun. 30 oct. 2017 19:30

Attention a ne pas décoller la faïence :ic33:
monte le son tonton :cool:

En ligne
Avatar du membre
Bruno
Messages : 221
Enregistré le : lun. 19 oct. 2015 11:35
Localisation : Bretagne

Re: Focal-JmLab Chorus 706 S vs Chorus 715

Message par Bruno » mar. 31 oct. 2017 17:30

T'inquiète... je barderai les murs et plafonds d'étais... on n'est jamais assez prudents. Et avec les rouleaux de papiers (17e lettre de l'alphabet), je ferai des évents bass-reflex (accordés ou non, on verra) ! :cool:

Répondre

Retourner vers « Enceintes acoustiques »