JMLab Opal 620

Rédigez une fiche de présentation détaillée d'enceintes acoustiques de votre choix
(Photos, caractéristiques et appréciation personnelle de ce matériel)
Règles du forum
Consultez les règles spécifiques aux rédactions des fiches "Matériel" en cliquant sur ce lien
Répondre
highway
Messages : 120
Enregistré le : mar. 30 août 2016 14:05

JMLab Opal 620

Message par highway » lun. 5 sept. 2016 16:16

Je vais me lancer dans l'exercice de présentation d'un matériel !

Bon ce n'est pas bien facile car c'est une paire d'enceinte très "moyenne gamme" par rapport à ce qui se trouve sur le forum !

Donc pour ma part, elle ont un petit quelque chose : ce sont les premières vraies que je me suis acheté !

La gamme Opal date de la fin des années 90. Une première version de cette gamme existant sous une règle de nommage à 2 chiffres (DB19, etc..).
Elle a ensuite été refondue dans une gamme à 3 chiffres :
Opal 607 / 609 : enceintes biblio
OPal 615 / 620 : enceintes colonnes
Puis lors du renouvellement de la gamme, JMlab, devenu Focal, a scindé les Opal en 2 : les chorales et les Cobalts.
Certains disent que la gamme opal était subjectivement meilleures que les deux suivantes. Pour ma part je préfère le son des 620, malgré quelques difficultés de mise en oeuvre (cf plus bas).

Déjà c'est une colonne fine, élancée, WAF compatible, mais dense :
Image

Quelques chiffres :
3 voies
3 haut-parleurs
8 Ohms
93.5 dB/W/m
Réponse en fréquence : 45 - 22 000 Hz
200 W admissible
Compatible bi-câblage
Poids 20.0 kg
Largeur 250 mm
Hauteur 975 mm
Profondeur 327 mm

Description :
La gamme Opal se caractérise par la recherche d’un rendement élevé destiné à profiter au mieux de la dynamique des sources numériques actuelles. Tout est mis en oeuvre dans ce but : les circuits magnétiques sont largement dimensionnés (10 cm mini sur les médiums et les graves), de larges volumes sont accordés en bass-reflex, les tweeters sont en titane et à dôme inversé, les grave-médiums sont à double bobines :

La ligne Opal utilise du Polyglass pour ses woofers : technique qui consiste à fixer sur les cônes en fibres de cellulose des haut-parleurs des microsphères creuses de verre par l’intermédiaire d’une résine. L’état granuleux de la surface permet une meilleure répartition des ondes de surface.

Le titane des dômes inversés permet d’obtenir l’impact et l’énergie recherchée. Il rappelle les techniques utilisées sur la gamme Utopia.

Les arêtes des coffrets sont biseautées pour une meilleure disperson spatiale.

La 620 est le sommet de la ligne Opal.
Un tweeter à dôme inversé, bobine de 20mm ferrofluidée et aimant de 60mm,
Un grave-médium à ogive de 18cm avec un cône en Polyglass, bobine de 40mm et aimant de 100mm,
Un grave de 21cm avec un cône en Polyglass, bobine de 40mm et aimant de 100mm.

Le gros diamètre des bobines lui procure une très bonne tenue en puissance (200W).

J'avais choisi cette paire d'enceinte de part leur sonorité, mais également leur sensibilité, qui me permettait de les driver avec un ampli classe A de 2x5W à l'origine diy).

J'ai ensuite découvert le principal problème de ces enceintes : leur gourmandise !
En effet la courbe d'impédance s'écroule dans le bas du spectre, ce qui fait qu'elles ont besoin d'une tension faible (rendement correct) mais de beaucoup de jus disponible instantanément.
J'ai essayé pas mal d'ampli dessus, avant de trouver un ampli qui me convienne (denon, onkyo 787, Classic 8.0b, avant de revenir vers du DIY, avec le TDA 7294 (très correct) ...). J'ai également essayé divers préampli (proton, HK signature).
Le problème se situait plus du côté de l'ampli que du pré ampli.
J'avais réussi à avoir un grave bien tenu avec un ampli HC HK AVR 80, mais seuls les graves suivaient, les medium/aigue étaient trop brouillons ! Et le WAF ne passera pas l'épreuve de la bi amp...

Au final, back to vintage :ouais-mon-pote: et je retrouve un vrai impact dans le grave (ou les murs qui tremblent, au choix) avec le reste du spectre qui me convient ! Aujourd'hui avec un scott A436. Je me tate pour prendre un pioneer série SX, mais un peu costaud (790/890/990 ou plus...)... à voir !

Dernier point sur ces colonnes, en fonction de l'ampli l'aigu peut devenir irritant (notamment yamaha...ouch ! ca dépend peut être des années...)

Donc au final des enceintes "pas si passe partout" mais qui me plaisent bien !
Peut être qu'une réfection de filtre leur ferait du bien...

La je viens de déménager, elles ne sont pas encore ré installée, je suis curieux de voir ce qu'elles donnent dans un salon de 50m² et plus de 3m de haut !!

En ligne
Avatar du membre
Bruno
Messages : 221
Enregistré le : lun. 19 oct. 2015 11:35
Localisation : Bretagne

Re: JMLab Opal 620

Message par Bruno » ven. 28 oct. 2016 20:55

Salut à toi !
Je me rappelle avoir écouté ces enceintes au moment de leur sortie (milieu des années 90). Elles m'ont laissé un bon souvenir : son très vivant, belle neutralité (Je n'ai plus le souvenir de l'ampli). Un ami les avait achetées comme enceintes principales de son HC. Branchées sur son ampli Denon, elles ne rendent plus grand chose : la dynamique a disparu, le medium se trouve nettement mis en avant, les basses sont bien maigres... De bonnes enceintes, mais à ne pas brancher sur n'importe quoi...

highway
Messages : 120
Enregistré le : mar. 30 août 2016 14:05

Re: JMLab Opal 620

Message par highway » ven. 28 oct. 2016 21:17

Salut
Oui, en fonction de l'ampli, elles chantent ou elles bougonnent !
Et pour le coup, avec certains ampli HC, les aigues peuvent devenir agressif avec un grave absent !
Le problème que j'ai le plus souvent rencontré est celui du grave atone... un comble pour des colonnes avec des hp de 21cm...

Un peu de temps a passé depuis le 1er message : j'ai acquis un Pionner SA-608, et le mariage est vraiment bon !
Ca cogne vraiment quand il faut, ca joue bien les nuances du bas du spectre et le haut est également à sa place.

Et les colonnes sont vraiment à l'aise dans un grand salon : elles ont une vrai assise qui prend sa place ici. Il me reste encore un peu à travailler la mise en oeuvre (installation toujours en cours, il y a d'autres priorités... et beaucoup de travail .. donc le temps me manque !)

Leur rendement fait que je tourne très rarement à plus d'1W, et souvent à 10/100mW... mais l'ampli a le jus qu'il faut donc tout va bien :D
Effectivement ton ami aurait tout intéressé à leur coller un ampli hifi !

Dernier point, il parait qu'une modif du filtre leur fait le plus grand bien, mais impossible de trouver la modification à apporter. donc pour l'instant je n'y touche pas !

En ligne
Avatar du membre
Bruno
Messages : 221
Enregistré le : lun. 19 oct. 2015 11:35
Localisation : Bretagne

Re: JMLab Opal 620

Message par Bruno » lun. 28 nov. 2016 18:21

J'ai une amie qui a ce bon vieil ampli Pioneer... Il sonne pas mal, branché sur des DB19 de JmLab. Si un de ces jours, tu veux changer d'ampli et que tu trouves une affaire intéressante, tu pourrais te tourner vers un ensemble ampli-préampli Technics SE-A900/SU-C800. Je suis certain que tu obtiendrais un excellent résultat (et donc plus besoin de bidouiller les filtres des enceintes, pour un résultat incertain). A creuser. Pour info j'ai posté sur ce forum un comparatif entre cet ensemble Technics et un intégré Onkyo Integra (à voir dans le chapître "Ampli de puissance").
Par ailleurs, qu'as tu comme lecteur ? Souvent, la source fait la différence (certains sont agressifs, manquent de graves, ont des basses qui ne descendent pas, projettent les sons etc...).

highway
Messages : 120
Enregistré le : mar. 30 août 2016 14:05

Re: JMLab Opal 620

Message par highway » mar. 29 nov. 2016 10:37

J'ai remis en service mon ensemble SCOTT ce WE, histoire de comparer.
Du coup le tuner est nettement moins sensible, c'est impressionnant !
L'ampli est moins violent/punchy dans le grave, mais me semble beaucoup plus détaillé (après, il est entièrement recapé aussi...). Pour l'instant je le garde en service, les enceintes s'expriment largement mieux que la même configuration dans une petite pièce.

Ma source est une platine Cd atypique: Ah! Njoe Tjoeb CD4000
La base mécanique est connue et éprouvée puisque c'est celle de la philips 723 reprise dans de nombreuses machines. L'ampli op a été changé, l'étage de sortie est à tubes (philips Jan 6922), pour les alimenter il y a un petit torique, on note également un filtre secteur et de nombreux transfos. Pas mal de modifications interne, même si extérieurement elle ne casse pas des brique "caractère inconnu"

Le son... Par ou commencer, vous avez les détails des tubes, le medium aigu est très détaillé mais pas chirurgical, les basses sont très présentes, ouvertes et détaillées, la scene sonore est large. La restitution est globalement chaleureuse avec bcp de présence... et on peut grandement améliorer la chose en changeant les tubes !

Répondre

Retourner vers « Enceintes acoustiques »